Les écoles d’ingénieurs jouissent d’une très bonne insertion professionnelle. Elles proposent des formations professionnalisantes qui répondent aux besoins des entreprises. Elles représentent un gage de qualité pour les recruteurs.

Les écoles d’ingénieurs ont la cote ! Chaque année, des milliers de jeunes intègrent ces formations d’excellence. Et pour cause, ces dernières jouissent d’une excellente insertion professionnelle et d’une très bonne aura auprès des entreprises. Le taux net d’emploi des diplômés d’écoles d’ingénieurs est de 80 %, d’après l’enquête 2014 de la Conférence des grandes écoles (CGE). Dans certains établissements, l’insertion professionnelle est même proche de 100 % quelques mois après l’obtention du diplôme.

Des compétences techniques

Pour Youssef, jeune diplômé de Telecom Lille travaillant pour la société Formind, explique : « les entreprises recherchent de plus en plus des jeunes possédant des compétences techniques fonctionnelles. C’est la raison pour laquelle ils se tournent vers les écoles d’ingénieurs », argue le jeune homme.

Dès l’obtention de son diplôme, Youssef a été embauché rapidement. « Deux mois après avoir validé mon bac +5, j’ai trouvé mon premier emploi, témoigne-t-il. Durant notre cursus, on effectue de cinq à six stages en entreprise, dans des domaines qui sont souvent variés. Cela nous donne une vision transverse de l’entreprise. Nous arrivons donc avec deux ans d’expérience en entreprise sur le marché du travail », ajoute-t-il.

Les stages, un bon moyen pour faire ses premiers pas dans une entreprise

Dans son rapport 2014 sur l’insertion professionnelle, la CGE note que « les stages s’affirment comme la première passerelle pour l’emploi ».

Un aspect que les écoles d’ingénieurs développent de manière très importante. Une grande majorité d’entre elles a tissé de nombreux partenariats avec les entreprises locales. Ce qui permet à leurs étudiants d’obtenir rapidement un stage ou une alternance.

43 % des jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs ayant trouvé un emploi citent d’ailleurs le stage ou l’alternance comme principale voie d’accès à l’emploi.

Des débouchés dans de nombreux secteurs

Que ce soit dans l’industrie automobile, aéronautique, naval et ferroviaire (15,2 %), l’énergie (12,5 %), les technologies de l’information (11,7 %), le BTP et la construction (9,9 %) ou encore l’industrie chimique ou pharmaceutique (5,1 %), de nombreux secteurs embauchent les jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs. Une chance pour ceux qui souhaitent choisir cette voie.