Reconnaissance du diplôme, réputation des écoles, diversification des programmes… : ces critères de sélection sont importants à l’heure de choisir son bachelor. Orientations vous donne les éléments essentiels à connaître pour prendre la bonne décision.

Comment bien sélectionner son bachelor ? Avec la multiplication et la diversification des formations, la décision peut parfois s’avérer complexe. Pour faire le bon choix, mieux vaut prendre en compte des indicateurs fiables. Outre les critères communs d’évaluation (offre de formation, mode de sélection…), d’autres aspects ont leur importance. Il est donc essentiel de s’y référer pour gager de la qualité d’une formation bachelor.

Visa : la garantie de l’État

L’État juge de la crédibilité de certains bachelors en accordant son visa. Attribué par le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur après consultation de la Commission d’évaluation des formations et des diplômes de gestion (CEFDG), ce dernier est délivré pour une période comprise entre un et six ans.

L’insertion professionnelle des diplômés, la portée internationale ou l’activité du corps professoral sont des critères d’évaluation pris en compte par la CEFDG avant de le délivrer. Aujourd’hui, ce sont plus d’une trentaine d’écoles de commerce qui proposent des formations bachelors visées par l’État.

Des labels professionnels

Pour faire son choix, il est également possible de se référer aux reconnaissances professionnelles. Les bachelors peuvent obtenir deux labels différents, celui du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et celui de la chambre de commerce et d’industrie (CCI).

Le label RNCP est bien souvent accordé aux écoles qui privilégient l’alternance, et ce pour une période de un à cinq ans. En outre, cette certification professionnelle permet d’évaluer les capacités des diplômés à réaliser des activités professionnelles.

Le label CCI est attribué quant à lui à des formations bachelor reconnues par l’État et pilotées par les chambres de commerce et d’industrie. Il concerne une trentaine d’écoles dont les formations labellisées sont présentes sur tout le territoire et préparent à différents métiers.

Des accréditations internationales convoitées

Enfin, il existe trois labels internationaux qui garantissent un niveau optimal d’enseignement pour les bachelors. Ils peuvent être attribués pour des durées d’une, trois ou cinq années.

Tout d’abord, l’European Quality Improvement System (EQUIS). Il est attribué aux grandes écoles de commerce qui se démarquent par leur pédagogie, la qualité de leur enseignement, leur innovation, leur recherche, leurs liens avec le monde de l’entreprise et leur dimension internationale.

Ensuite, l’accréditation Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB). Il est attribué aux établissements qui se distinguent par la qualité de leur corps professoral et la pertinence de la démarche pédagogique.

Pour finir, le label EPAS (EFMD Programme Accreditation System). Il distingue directement les programmes de formation an fonction de différents critères tels que la renommée, la stratégie de développement, le niveau académique, la recherche, la qualité du recrutement, l’offre internationale, les relations avec les entreprises,…

Certaines écoles peuvent obtenir ces trois labels. Leurs bachelors peuvent alors jouir d’une triple accréditation. Un véritable gage de qualité.