L’alternance était considérée, à ses débuts, comme étant réservée aux élèves désireux d’intégrer rapidement la vie active. Aujourd’hui, les grandes écoles et universités se sont ouvertes à ces cursus, avec un certain succès, alliant excellence et professionnalisation…

La première Grande Ecole s’être lancée dans la formation en apprentissage était une école de commerce en 1994. Précurseur, l’établissement avait compris l’intérêt pour ses étudiants de suivre un cursus en apprentissage, alors que cette voie était déconsidérée et cantonnée aux formations infra bac. Depuis, la grande majorité des écoles de commerce ont suivi l’exemple, et a ouvert des formations en alternance.

Des diplômés qui répondent aux besoins des entreprises

Les écoles de commerce ont toujours maintenu un dialogue étroit avec les entreprises afin d’adapter leurs contenus pédagogiques aux besoins du monde économique. Néanmoins, les entreprises recherchent chez les candidats plus que des savoir-faire : elles veulent également des savoir-être.

L’alternance est vivement encouragée

Pour développer ces aptitudes chez leurs étudiants, les écoles de commerce, au-delà des stages en entreprise, encouragent l’alternance. Cette immersion totale dans le monde du travail permet en effet à leurs étudiants d’acquérir une connaissance de l’entreprise et de ses causes, ainsi qu’une autonomie et une maturité fortement appréciées des recruteurs.

Beaucoup d’entreprises mettent en avant cette expérience en apprentissage en proposant aux diplômés des salaires revalorisés lors de leur embauche.